Entretien

#44 Quand un chasseur de têtes te chasse…

Merci à Anna Shvets (Pexels) pour la photo d’illustration

Bien le bonjour à toi qui cherches un emploi !

As-tu déjà été surpris·e par l’appel d’un chasseur de têtes ?

La plupart du temps, le chasseur de têtes est mandaté par une entreprise cliente, à ce titre, il a pour principale mission de rechercher et présenter le BON candidat, celui doté de compétences spécifiques ou ayant un haut niveau d’expertise dans un domaine pointu (en particulier des cadres ou cadres sup), mais surtout pour répondre aux exigences particulières du poste à pourvoir. Le chasseur de têtes est également sollicité dans l’urgence, lorsqu’une entreprise a du mal à trouver un candidat sur un poste spécialisé.

Certains d’entre eux peuvent agir de manière pugnace pour dénicher des talents, car la concurrence est rude et ils doivent être vifs…très vifs.

QUE DOIS-JE FAIRE SI UN CHASSEUR DE TÊTES ME CONTACTE ?

Il est vrai qu’on ne sait jamais à quel moment on va recevoir un coup de fil d’un chasseur de têtes, encore moins si on est seulement en veille sur le marché de l’emploi. Malgré cela, tu dois toujours garder dans un coin de ta tête que ton téléphone peut sonner à tout moment. Alors, au moment de décrocher, aie un air positif et avenant.

Comme le chasseur de têtes a des comptes à rendre à l’entreprise qui le mandate, lorsqu’il te contactera, il ira à l’essentiel (le temps, c’est de l’argent…). Il sait ce qu’il veut et ce qu’il cherche. Ni lui, ni toi ne perdrez votre temps. De ton côté, fais preuve de curiosité (bah oui, pourquoi le chasseur, te chasse ?!?) et interagit avec lui. N’hésite pas à demander tout complément d’informations, par exemple, comment a-t-il obtenu tes coordonnées.

Il est préférable d’être disponible et à l’aise au moment d’échanger avec le chasseur de têtes, même si votre échange sera court. En effet, le but pour toi est aussi de faire bonne impression quelle que soit l’issue de votre échange. Tu peux donc proposer au chasseur de têtes de te rappeler ultérieurement si ce n’est pas le bon moment (surtout si tu as une envie pressante…la nature n’attend pas 😜). Un bon chasseur de têtes acceptera sans sourciller de te rappeler un peu plus tard, car il sait que tu es un·e bon·ne candidat·e.

QUELLES QUESTIONS POURRAIS-JE BIEN POSER À CE CHASSEUR DE TÊTES ?

Si au cours de votre échange, tu te rends compte que la proposition de poste t’intéresse, effectivement, c’est le bon moment de réagir en demandant des précisions sur le poste à pourvoir :

  • Quelle est la description du poste ?
  • Quelle est la mission clé ?
  • Quels sont les enjeux ?
  • Depuis combien de temps, le poste est-il ouvert ?
  • Quelle est la fourchette de rémunération ?
  • Est-il possible d’en savoir plus sur l’employeur et sur la culture de l’entreprise ?
  • Combien de candidats ont déjà été approchés pour ce poste ?

Un bon chasseur de têtes ne trouvera pas ta démarche inappropriée, au contraire, il appréciera ton intérêt pour la proposition de poste. En effet, quoi de plus naturel que de se rassurer sur le processus de sélection et la fiabilité de l’approche du chasseur de têtes et de l’entreprise cliente.

Tu peux même poursuivre avec un court pitch, qui résumera en une ou deux minutes, ton parcours, tes compétences clés, tes aspirations professionnelles.

DOIS-JE FORCÉMENT DONNER SUITE ?

À l’issue de ton échange avec le chasseur de têtes, deux scénarii se dessinent :

  • scénario 1 : il y a eu un bon feeling entre le chasseur de têtes et toi et il te propose un entretien plus approfondi, que tu acceptes. Garde en tête que tu peux aussi prendre l’initiative de solliciter un entretien plus approfondi si tu es réellement séduit par le poste proposé ;
  • scénario 2 : au contraire, malgré toute la sympathie et le charisme du chasseur de têtes, tu n’es pas trop emballé·e par la proposition de poste. Dans ce cas, décline poliment son offre, mais fais lui savoir que tu souhaites quand même conserver ses coordonnées.

Dans le cas du scénario 1, prend le temps de peser le pour et le contre, car certains chasseurs de têtes ne vont pas hésiter à rendre une proposition de poste plus attrayante qu’elle l’est, dans le but d’inciter le candidat approché à rejoindre l’entreprise cliente/mandatrice. Demande-toi si la proposition de poste est réellement pertinente.

Analyse la manière dont il a communiqué au cours de votre échange : attitude professionnelle, courtoisie, débit de parole, curiosité malsaine (questions abusives…), à l’écoute.

Par ailleurs, les chasseurs de têtes sont très actifs sur les réseaux sociaux et notamment sur LinkedIn, alors invite le chasseur de têtes qui t’a contacté·e à rejoindre ton réseau !

Si tu souhaites réagir, ça se passe tout en bas 😜 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s