Entretien

#26 Présente ton parcours sans ennuyer le recruteur !

Merci Giphy pour ce GIF soporifique 😉

Bien le bonjour à toi qui cherches un emploi !

Comment valorises-tu ton parcours professionnel ?

Tu auras beau, passer des entretiens d’embauche avec 50 recruteurs différents, dans 67 pays éloignés, dans 112 langues étrangères, tu ne pourras jamais esquiver ce moment où le recruteur te demandera de présenter ton parcours. C’est un incontournable ! Un passage obligé ! 

Paradoxalement, même si tu es plutôt à l’aise à l’idée de raconter certaines de tes anecdotes à ton entourage, tu peux l’être beaucoup moins lors d’un entretien d’embauche. Ce qui peut paraître étonnant, car présenter son parcours, est un exercice simple. Le recruteur ne cherche pas à te “piéger”. Il est simplement curieux et souhaite connaître les différentes étapes de ton parcours, surtout celles qui t’ont conduit jusqu’à lui. Détends-toi ! Ce n’est pas comme si, il te demandait de résoudre une équation 😆. Malgré tout, je comprends que tu puisses être stressé·e, car tu ne sais pas comment le recruteur va juger ton parcours, ou comment t’y prendre pour le captiver à travers ton expérience. 

RACONTE TA VIE… MAIS PAS TROP (LOL)

Par pitié, évite toute récitation barbante de ton CV, comme si tu étais un robot ! C’est bien la raison pour laquelle je te suggère de raconter ta vie (oui, j’exagère lol). Plus précisément, je te recommande de retracer ton parcours professionnel sous la forme d’un scénario.

Ça va te paraître bizarre, mais je te conseillerais même de t’inspirer des « storytime », pour construire ton scénario. Oui, tu sais, ce sont ces vidéos qui pullulent sur Youtube ces dernières années et dont le concept est de partager une anecdote de sa vie.

C’est un concept qui fonctionne très bien, car les gens aiment les histoires, surtout celles qui déclenchent des émotions chez eux. 

Tu peux donc naturellement adapter ce format au contexte professionnel, pour tenir le recruteur en haleine. Bien entendu, ton récit sera plus court et moins sensationnel qu’une « storytime » (moins « confession intime » quoi).

Donne vie à ton expérience, afin de marquer positivement le recruteur ! Et si tu penses que le fait d’avoir connu des échecs pourrait te porter préjudice, alors détrompe-toi !!! Au contraire, le recruteur va plutôt apprécier ta capacité de résilience.

Pour résumer, explique au recruteur comment ton parcours professionnel t’a amené·e à postuler pour ce poste. Il y a forcément un lien sur lequel tu peux t’appuyer. Alors, profite de cette occasion pour créer une connexion émotionnelle avec le recruteur, qui lui donnera envie de faire partie de ton aventure professionnelle…il appréciera 😉

Pour t’aider tu peux rédiger une trame, en notant les points-clés :

  • pourquoi as-tu embrassé ce métier ? 
  • quels ont été les facteurs déterminants (une rencontre inopinée, un échec à un examen, un amour de jeunesse, un accident de la vie…) ?
  • choisis un fait marquant dans ton parcours professionnel ;
  • pour chaque problème évoqué, parle de la solution que tu as trouvée ; 
  • cite, les personnes qui ont joué un rôle significatif dans ton parcours.

Après avoir fignolé ta trame, entraîne-toi à raconter ta storytime « professionnelle ». Tu peux te filmer en train de relater ton parcours, puis ajuster certains aspects si nécessaires. Ou mieux, entraîne-toi devant une personne de ton entourage.

Rassure-toi, il n’y a aucun mal à aborder certains aspects de ta vie privée, du moment qu’il y a un écho avec le monde du travail.

Attention ! Tu passes un entretien d’embauche, pas un casting à Hollywood 😅! Reste authentique ! Et je ne le répéterai jamais assez, mais il est totalement inutile de mentir au recruteur.

NE RACONTE PAS TA VIE, SI CE N’EST PAS TON TRUC

Tu n’es pas à l’aise avec l’idée de “scénariser” ton parcours ? Aucun problème, tu peux toujours opter pour une présentation classique, qui fera très bien l’affaire.


Tu peux t’aider, en te posant ces deux questions suivantes :

  1. Quel message je souhaite faire passer ?
  2. Qu’est-ce que le recruteur doit retenir de moi ?

Ensuite, articule ta présentation autour des trois axes ci-dessous :

  • qui es-tu ? = ton prénom, ton nom, tes expériences professionnelles passées, ta situation professionnelle actuelle ;
  • présente tes expériences et formations les plus significatives, de manière chronologique = pourquoi avoir choisi cette formation ? Qu’as-tu appris ? Qu’est-ce qui te plaît dans ce métier ? Qu’as-tu acquis ?
    Pourquoi avoir changé de voie ? Comment as-tu réussi ta reconversion professionnelle ?
  • parle de tes aspirations professionnelles = quels sont les nouveaux défis que tu souhaites relever et pourquoi ? Pourquoi penses-tu que ce poste sera bénéfique pour ton expérience professionnelle ? Comment ton expérience passée va-t-elle t’aider à réussir sur ce poste ?

Accorde une importance particulière au choix des mots. C’est essentiel pour apporter de la fluidité dans ton discours et mettre en valeur ton récit.

APPRENDS À CAPTIVER EN UTILISANT LA COMMUNICATION NON VERBALE

As-tu déjà vu un politicien prononcer son discours en ayant les bras croisés, la tête baissée et en regardant ses chaussures ? Non ! Et s’il le faisait, les gens auraient du mal à adhérer à son discours. De plus, personne n’aurait envie de continuer de l’écouter. C’est bien pour cela qu’ils utilisent beaucoup leurs mains dans leur communication non verbale…et ça fonctionne !

Alors, je t’encourage vivement à parler avec tes mains ! Non, ce n’est pas une blague lol ! Ça te permettra de créer une connexion conviviale avec le recruteur. Attention, je ne t’incite pas à effectuer des gestes extravagants, ni à utiliser des marionnettes. L’idée est de mettre de l’énergie dans tes gestes (comme tu en mettrais dans ta voix), uniquement pour rythmer ton récit et illustrer tes propos.  Tu seras plus détendue et sans t’en rendre compte, tu transmettras ton enthousiasme. 

Et si ce genre d’exercice n’est vraiment pas naturel pour toi, n’hésite pas à t’exercer !  Là encore, tu peux te filmer en train de relater ton parcours, en joignant le geste à la parole. Apprécie le résultat 😉 !

Finalement, avec les contraintes sanitaires qui nous imposent de passer des entretiens d’embauche en gardant le masque ou de les passer en visio, parler avec ses mains est vraiment une nécessité. Cela permet d’améliorer la communication et de rendre l’échange avec le recruteur plus agréable.

Si tu souhaites réagir, ça se passe tout en bas 😜 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s