Non classé

#19 7 initiatives pour réussir ta période d’essai !

[Merci Anna Shvet (Pexels) pour la photo d’illustration]

Bien le bonjour à toi qui cherches un emploi !

Considères-tu que la période d’essai est un facteur d’anxiété ?

Ouaaaais ! Tu as enfin décroché le poste que tu convoitais tant et tu danses le M.I.A ! Bah quoi ! Toute victoire mérite une petite danse et ce n’est pas démérité. Qu’on se le dise, la recherche d’emploi, c’est Kho-Lanta, et les épreuves à surmonter sont toutes aussi éreintantes : 

  • Ajuster sa recherche d’emploi, cibler le type de poste désiré = le tir à l’arc
  • Concevoir, actualiser sa candidature = les radeaux
  • Parcourir les offres d’emploi = l’épreuve d’orientation
  • Passer des entretiens d’embauche = le parcours du combattant 

J’aurais également pu faire une comparaison avec les douze travaux d’Hercule, mais peut-être dans un prochain article lol

Après toutes ces épreuves passées, tu te dis que tu mérites définitivement de shaker ton booty, quand soudain, tu t’arrêtes. Là, tu te rends compte que tu as zappé qu’il te restait une énième, une ultime épreuve à passer. La dernière, mais non des moindres : l’épreuve d’immunité ou plutôt la période d’essai.

Ça réfrène tes ardeurs, car tu te dis que rien n’est gagné, que tu seras en sursis jusqu’à la validation de ta période d’essai. Bon sang ! Mais qui a eu cette idée folle, un jour d’inventer la période d’essai (cette fois ci, ce n’est pas ce sacré Charlemagne) !!

Ok, tu redoutes de ne pas réussir ta période d’essai et ça se comprend. Ce sentiment est encore plus grand lorsque le job en question est THE job.

La période d’essai peut être vue comme une phase d’expérimentation utile pour la nouvelle recrue (toi) et ton nouvel employeur, puisqu’elle encourage la découverte et l’adaptation entre ces deux parties. 

L’objectif pour toi est donc de réussir ce « passage obligé ». Bien que tu n’aies pas le contrôle sur tous les facteurs qui te conduiront à la réussite de ta période d’essai, tu peux mettre en pratique les 7 initiatives suivantes :

1. Sois ponctuel·le et aies une présentation correcte

Cette initiative est valable pendant toute la durée de ton contrat 😜. Ton employeur veut avoir  des garanties sur ta fiabilité. 

Une bonne présentation est également une marque de respect envers ton nouvel employeur et tes nouveaux collègues (quand bien même tu travaillerais en télétravail). Bien entendu, cela doit être réciproque ! Ton nouvel employeur et tes nouveaux collègues doivent aussi te respecter 😉.

De même, s’il y a un code vestimentaire au sein de l’entreprise, adopte-le.

2. Définis tes priorités

À partir de ta fiche de poste, efforce-toi d’organiser ton travail pour être opérationnel·le dès que possible.

3. Prends des notes pendant ta période de formation

Montre de l’intérêt pour ton nouveau job. Pendant ta formation, tu risques d’être noyé·e sous une tonne d’informations. 

Afin de ne pas perdre le fil conducteur de cette transmission de connaissances utile à l’exercice de ton métier, il est primordial que tu prennes des notes et que tu les lises à tête reposée (uniquement).

Pose des questions pertinentes au collègue qui va assurer ta formation. Ses réponses te permettront de comprendre le sens de ta mission au sein de l’entreprise et de vite progresser sur ton poste de travail.

4. Observe ton nouvel environnement

Il est très important d’observer le nouvel environnement dans lequel on a atterri et ceux qui le composent. Cet exercice d’observation te permettra de mieux t’imprégner de l’ambiance, la culture de l’entreprise et de t’adapter petit à petit afin de trouver la place que tu mérites.

5. Fais preuve de curiosité

Par curiosité, j’entends la curiosité intellectuelle. Ne commence pas à jouer les gossips (enfin pas tout de suite)

En fait, il s’agit surtout de poser des questions à bon escient, pour apprendre les bonnes pratiques dans ta nouvelle entreprise et/ou connaître les événements qu’organise l’entreprise. Communique avec ton supérieur hiérarchique et tes collègues dès que tu as besoin de précision ou de complément d’information. Cette initiative est toujours très appréciée.

6. Intéresse-toi à tes collègues

Tu es la nouvelle recrue, forcément tes collègues voudront faire ta connaissance, savoir qui tu es et t’intégrer au sein de leur équipe. 

Toutefois, il est également important que tu t’intéresses à eux. Alors, accepte de déjeuner avec eux (surtout s’ils amicaux et si tu travailles sur site), pose leur des questions introductives (Ex: depuis combien de temps, ils bossent dans la boîte, quel est leur parcours, est-ce que le télétravail à changer leur façon de travailler), sois attentif·ve aux informations qu’ils pourraient donner. 

Par contre, tâche de rester neutre en cas de mésentente entre plusieurs collègues (tu viens d’arriver, tu ne sais pas encore s’il y a de l’animosité entre certains collègues et encore moins pourquoi).

7. Sois appliqué·e dans ton travail (sans faire d’excès de zèle)

Ta période de formation est probablement finie, mais ta période d’essai est toujours en cours. Mets tes compétences au profit de ton nouveau travail et investis toi en toute humilité (toi-même tu sais, en France, on n’aime pas les gens qui s’ la pètent 😬)

Et une fois que tu auras remporté cette pénible épreuve d’immunité (car je sais que tu la remporteras), tu pourras définitivement exécuter la danse de la victoire.

Merci à la RATP pour ce gif vitaminé

Si tu souhaites réagir, ça se passe tout en bas 😜 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s