Flash-fiction

#15 Flash-fiction : Comment rendre ta recherche d’emploi frustrante ? Le cas de Louise…

Merci à Pixabay pour la photo d’illustration [Pexels]

C’était le matin à Sèvres, en banlieue parisienne. Il était 8h30, le réveil de Louise, 26 ans, hurla (Driiinnng !), comme d’habitude. Louise attrapa son réveil, elle le considéra sans grande conviction et l’éteignit, comme d’habitude. Elle regarda par la fenêtre de sa chambre, le ciel était gris mais la météo n’annonçait pas de pluie. Cependant, Louise ne quitta pas son lit, elle se contenta de fixer longuement le plafond. Elle pensa que ce plafond était aussi vide que sa recherche d’emploi. En réalité, Louise est graphiste, elle est au chômage depuis quatre mois. La situation sanitaire liée à la Covid-19 a mis un terme à ses espoirs : son projet immobilier, son voyage sur l’Île-de-la Réunion, l’achat d’un vélo électrique tout neuf…

Elle se remémora ce jour de début septembre, quand Hervé, le patron de Com&Action -une petite boîte de communication, à quelques pas de la Butte Montmartre- l’avait convoquée dans son bureau. Il lui dit ceci “…je ne vais pas tourner autour du pot, la boîte connaît des problèmes de trésorerie considérables, depuis le 1er confinement de mars 2020. Malheureusement, les aides du gouvernement ne suffisent plus et le carnet de commandes peine à se remplir. Louise, j’ai le regret de t’annoncer qu’on va devoir se séparer de toi au terme de ton CDD, soit à la fin du mois. On ne pourra donc pas t’embaucher en CDI comme on l’avait évoqué lors du processus de recrutement, j’en suis terriblement navré.”
En repensant à cette scène, Louise sentit son cœur se serrer. Elle avait encore du mal à s’en remettre. Pourtant, elle souhaite rebondir, trouver un emploi qui lui plaira et développer ses compétences ! Mais quand elle pense à toutes ces tâches à effectuer pour trouver un emploi…« parcourir les offres d’emploi, les décrypter, mettre en forme mon CV, rédiger une lettre de motivation, passer les entretiens d’embauche, etc. Ça me soule déjà ! ».


Louise fixa encore ce plafond vide quand elle reçut une notification qui l’extirpa de ses pensées. Elle saisit son téléphone portable et consulta sa messagerie : “Mince, j’avais promis à Hanh, d’aller bruncher avec elle à 10h, elle avait tellement insisté”. Il était presque 9h30. Louise se leva difficilement et regarda encore par la fenêtre de sa chambre, le ciel était toujours gris.

Merci à Gabby K [Pexels] pour la photo d’illustration

Merci à Flo Dahm [Pexels] pour la photo d’illustration

Elle rejoignit Hanh directement au Happy Brunch, avec 20 minutes de retard. Hanh était déjà attablée et à en croire son langage corporel, son ventre hurlait de faim. Louise lui fit un câlin et s’excusa de son retard, Hanh lui sourit poliment et lui proposa de démarrer les festivités. Au cours de leur brunch, Hanh sentit que son amie n’allait pas aussi bien qu’elle le prétendait lors de leurs échanges :Mais où est donc passé le sourire légendaire de Loulou ? Ses cernes sont plus visibles que ses pétillants yeux verts…et pourquoi donc son regard est-il teinté de tristesse et de lassitude ?. Louise, quant à elle, ne fit aucune allusion à sa recherche d’emploi, ni à son retour forcé chez ses parents. D’ailleurs, elle n’avait pas informé son amie que son ex-employeur l’avait remerciée à l’issue de son CDD. Louise avait encore du mal à encaisser ce qu’elle considérait être un échec. C’est pour cela qu’elle laissa encore son alarme sonner, tous les matins à 8h30, comme elle le faisait quand elle bossait encore chez Com&Action.

Les doutes de Hanh se confirmèrent quand Louise se mit à hurler sur un client qui avait eu le malheur de renverser du café sur sa chaussure : « Pu**** mais espèce d’abruti ! Pouvez pas faire attention, où vous mettez les pieds ! Z’êtes stupide ou quoi !! ».
Hanh n’avait jamais vu Louise entrer dans une colère monstre auparavant : « Même lorsqu’elle avait découvert qu’Arthur l’avait trompée avec sa colocataire, elle n’avait pas réagi de manière aussi excessive ».
Elle était interloquée, mais ne laissa rien transparaître. Elle ne voulait pas mettre Louise dans une position encore plus inconfortable.
Elles poursuivirent leur brunch, enfin surtout Hahn, car Louise s’est contentée d’un café et d’un mini-pain aux raisins. Le malaise était plus que palpable. Après, qu’elles eurent fini, Hanh proposa à Louise de faire une ballade : “Oh ! Tu sais, juste histoire de s’aérer un peu l’esprit”. Louise accepta, Après l’incident de tout à l’heure, je lui dois bien ça… pas vraiment le choix !”.

Merci à Pille Kirsi [Pexels] pour la photo d’illustration

Une fois à l’extérieur, Hanh brisa le silence : “Bon alors…qu’est-ce qui cloche ma Loulou ?”. Louise regarda son amie, puis porta son regard vers l’horizon et vida son sac :

  • “J’ai l’impression de m’être fait trahir par Com&Action.”;
  • “J’aimais tellement ce que je faisais et j’étais convaincue de l’utilité de ma mission.”;
  • “J’adore mes parents, mais le fait d’être retournée vivre chez eux…c’est comme si j’avais régressé.”;
  • ”…en gros ma recherche d’emploi est un conglomérat de tâches disparates que je dois effectuer et l’idée d’y penser me file la migraine.”;
  • “Je sais que je dois m’y mettre si je veux retrouver un emploi, surtout dans ce contexte particulier…mais c’est encore confus dans mon esprit.”.

Hanh écouta Louise attentivement, elle analysa toutes les informations que lui transmettait son amie : “Le vrai problème n’est pas ta recherche d’emploi ma Loulou…”.
Louise, intriguée, s’arrêta et coupa Hanh dans son élan : “Où veux-tu en venir ?”.
Hanh poursuivit…

  • “Loulou, tu dois accepter l’idée de ne plus bosser chez Com&Action, pour aller de l’avant.”;
  • “Demande-toi également quel objectif tu souhaites atteindre à chaque fois que tu te réveilles le matin ?”;
  • “En ce moment ta recherche d’emploi est un chaos, que tu dois ordonner pour qu’elle ait un sens. Tu dois donc t’organiser pour structurer ce chaos !”.

Louise sourit, elle avait toujours trouvé les conseils d’Hanh pertinents et apprécié sa capacité d’analyse : “Si je te suis, je devrais me créer un planning comme si j’étais au boulot ?”
Hanh était ravie, elle avait réussi à donner une nouvelle impulsion à son amie : “Exactement ! Par exemple, conserve cette habitude de te lever tous les matins à 8h30, fais de la méditation pendant une demi-heure, de 9h à 9h30 tu prends un bon pti déj’…à 11h tu parcours des offres d’emploi…à 13h tu décryptes les offres, à 15h tu peaufines ta candidature, à 16 h tu t’accordes une demi-heure de pause sucrée en visionnant une vidéo drôle sur YouTube, à 16h30 tu postules, à 17h30 tu débranches et te relaxe !”. Louise sentit un courant chaud parcourir son corps, cette sensation lui était agréable, elle était sereine : “Tu sais quoi ? J’aime bien ton histoire de planning, je vais tester pendant 2-3 jours et voir si ça me convient.”.
Hanh acquiesça de la tête sans rien dire. Dans son for intérieur, elle était convaincue qu’une bonne organisation permettrait à sa “Loulou” d’aller mieux et de trouver un emploi qui mettrait en valeur ses compétences et ses qualités personnelles.

C’était le matin à Sèvres, en banlieue parisienne. Il était 8h30, le réveil de Louise hurla (Driiinnng !), comme d’habitude. Louise, 26 ans, attrapa son réveil, elle le considéra un instant et l’éteignit, comme d’habitude. Elle regarda par la fenêtre de sa chambre, il pleuvait. Cependant, Louise se mit à sourire, elle savait qu’elle allait passer une bonne journée.

Quels conseils aurais-tu donné à Louise (aka Loulou) si elle était ton amie ?

Si tu souhaites réagir, ça se passe tout en bas 😜 !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s