Organiser sa recherche d'emploi

#14 Peut-on faire un burn-out quand on est au chômage ?

[Merci Sebastian Sørensen (Pexels) pour la photo d’illustration]

Bien le bonjour à toi qui cherches un emploi !

Te sens-tu impliqué·e dans ta recherche d’emploi ?

Quand j’étais à la recherche de mon premier emploi après la fin de mes études, j’ai eu le sentiment de devoir dédier toutes mes journées à la recherche d’un emploi (y compris les week-ends), comme si je devais justifier le fait de “rester à la maison”.
Pendant plusieurs mois, je me suis retrouvée submergée par toutes ces actions à mettre en place pour décrocher THE job :

  • parcourir les jobboards sans relâche ;
  • ajuster mon CV ;
  • mettre en forme ma lettre de motivation ;
  • répondre à un maximum d’offres d’emploi ;
  • préparer mes entretiens d’embauche en me mettant la pression, etc.

J’étais à sec ! Sans m’en rendre compte, je sombrais peu à peu dans une forme de « burn-out” !

Certes, le burn-out semble plus difficile à identifier lorsqu’on est au chômage, car c’est une expression réservée au milieu professionnel, lorsqu’on est déjà en poste au sein d’une entreprise par exemple. Cependant, on peut faire le parallèle avec une recherche d’emploi.

QU’EST-CE QUE LE BURN-OUT ?

C’est la raison pour laquelle l’article s’intitule “Peut-on faire un burn-out quand on est au chômage ?”. En effet, la définition que donne l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) est très précise et sa position le sujet, est claire.

L’OMS définit donc le burn-out de la manière suivante :

«Le burn-out, ou épuisement professionnel, est un syndrome conceptualisé comme résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été correctement géré». Trois dimensions le caractérisent: un sentiment de manque d’énergie ou d’épuisement, un retrait vis-à-vis du travail ou des sentiments de négativisme ou de cynisme liés au travail, une perte d’efficacité professionnelle.
Le terme de burn-out ou d’épuisement professionnel désigne spécifiquement des phénomènes relatifs au contexte professionnel et ne doit pas être utilisé pour décrire des expériences dans d’autres domaines de la vie.»
C’est donc cette dernière phrase qui m’a interpellée, puisqu’à priori, lorsqu’on est au chômage, on n’exerce pas encore d‘activité professionnelle (logique). Cela voudrait dire que le terme burn-out ne s’emploierait pas dans le cadre d’une recherche d’emploi…??

ALORS, COMMENT LE BURN-OUT SE MANIFESTE LORSQU’ON EST AU CHÔMAGE ?

Burn-out recherche d'emploi

Si tu te sens concerné·e par le sujet, je pense qu’il serait intéressant de prendre du recul sur ta situation et de te poser ces quatre questions suivantes :

  • Ai-je suffisamment d’énergie pour lire une offre d’emploi ? : «J’en ai marre de décrypter les offres d’emploi ! » ;
  • Est-ce que je dénigre la manière dont je m’investis dans ma recherche d‘emploi et les actions que j’ai mises en place ? : « Je suis stupide d’avoir conçu mon CV de cette manière, aucun recruteur n’y prêtera attention ! »
  • Suis-je à cran pour un « oui, pour un non » ? « Ça m’énerve de recevoir des appels de mes amis pour prendre de mes nouvelles, plutôt que ceux des recruteurs pour me proposer un entretien d’embauche ! »
  • Dois-je faire part de mes problèmes de concentration et de mon insuffisance morale à mon/ma conseiller·ère Pôle emploi ? : « En général, je n’arrive pas à finir de rédiger une lettre de motivation, je pense à autre chose et je décroche complètement. »

Si tu as répondu à toutes ces questions par l’affirmative, on peut estimer que tu es malheureusement sujet·te à un épuisement professionnel, car les activités citées ci-dessus relèvent du contexte professionnel. Effectivement, lorsqu’on est au chômage et à la recherche d’un emploi, on est censé chercher activement un emploi et cette situation nous impose de rester dans une dynamique professionnelle. De surcroît, en étant au chômage, on se doit de rendre des comptes à Pôle emploi sur notre situation professionnelle et l’avancement de nos démarches, comme on rendrait des comptes à notre supérieur hiérarchique de son activité ou de ses résultats.

OUI, ON PEUT FAIRE UN BURN-OUT MÊME EN ÉTANT CHÔMAGE !

Epuisement

Causes / Origines
Différents facteurs peuvent conduire à un épuisement professionnel et dans le cas d’un burn-out lié à sa recherche d’emploi on peut identifier les éléments suivants :

  • Ne pas avoir de contrôle sur sa recherche d’emploi : se sentir, voire être obligé·e d’accepter toutes les offres d’emploi soumises par Pôle emploi. On accepterait même celles ne correspondant pas à notre profil, de peur d’être radié·e. On se met parfois la pression afin de rester à l’entière disposition des recruteurs et être disponible immédiatement pour tout entretien d’embauche qui pourrait tomber à tout moment (sans forcément avoir de retour des recruteurs) ;
  • Se sentir incompris·e : devoir se justifier auprès de son conseiller Pôle emploi, de son entourage qu’on fait vraiment le nécessaire pour trouver un emploi ;
  • Naissance d’un sentiment d’inutilité : considérer qu’on n’a plus de valeur aux yeux de la société car on n’a pas de travail ;
  • Troubles du sommeil / anxiété : penser à sa recherche d’emploi même lorsqu’on devrait dormir, s’inquiéter de ne pas pouvoir retrouver un emploi;
  • Perte de motivation : ne plus avoir envie de se consacrer à des loisirs (même lire un bouquin), de voir sa famille ou de sortir avec des amis.

Symptômes / Conséquences
Comme, le burn-out peut se manifester de multiples façons, il convient donc de porter une attention particulière à ces 5 signes :

  • Tendance à être négatif·ve et se mettre en situation d’échec : « Pff ça sert à quoi de postuler ? De toute façon, aucun recruteur ne va me contacter ! » ;
  • Manque de motivation : « Mouais , peut-être que je ferais mieux de postuler à des offres d’emploi éloignées de mon domaine de compétences… » ;
  • Sentiment de solitude : »Je suis seul·e face à ma recherche d’emploi, les autres s’en fichent complètement. » ;
  • Dévalorisation de soi : « Mes candidatures ne sont pas terribles, pas étonnant que les recruteurs ne me contactent pas ! »;
  • Diminution du sentiment de satisfaction : « Si tel recruteur m’a contacté·e, c’est parce qu’il a reçu très peu de candidatures. En d’autres termes, je suis le choix du dépit. ».

HEUREUSEMENT, DES SOLUTIONS EXISTENT !

On peut recourir à des solutions efficaces afin de surmonter le burn-out et retrouver pas à pas un état d’esprit positif. Cependant, il faut être conscient que cette “réparation” ne se fera pas du jour au lendemain. Ce n’est pas un travail à court terme, car il s’agit d’un travail sur soi et pour qu’il soit efficace afin d’en retirer tous les bénéfices, il faut y aller pas à pas et donner le temps au temps. Si tu as déjà identifié des signes avant-coureurs d’un épuisement professionnel ou que tu t’estimes improductif·ve, je te recommande de mettre en place les actions suivantes :

Solutions et remèdes burn-out

Parle, discute, exprime ce que tu ressens

  • Consulte ton médecin traitant : on s’imagine parfois que l’on doit consulter son médecin traitant qu’en cas de rhume, bobos ou maladie. Pourtant, ton médecin traitant sera toujours à l’écoute de ton mal-être émotionnel et pourra t’orienter vers un spécialiste ;
  • Confie-toi à un psychologue, un thérapeute : il est essentiel de parler de ces choses qui te freinent dans ta recherche d’emploi et de ton état moral à une personne neutre mais qualifiée. Tu pourras t’exprimer en toute confiance, ce qui permettra au spécialiste de t’aider à résoudre le problème ;
  • Parles-en avec son/sa conseiller·ère Pôle Emploi : si tu as de bons rapports avec ce/cette dernier·ère, tu peux évoquer le sujet avec il/elle sans forcément entrer dans les détails ;
  • Échange avec un interlocuteur d’un centre d’appels : cette solution te permet de te confier à une oreille attentive et bienveillante, tout en conservant ton anonymat (fais attention aux numéros surtaxés).

Recrée-toi du lien social

  • Rejoins une association pour demandeurs d’emploi : elle t’accompagnera à travers différentes actions, tout au long de cette période ;
  • Reprends contact avec tes amis : commence par ton ou tes amis proches ;
  • Participe à quelques ateliers collectifs : des évènements autour de la recherche d’emploi ou des meet-ups sont organisés en présentiel ou distanciel.

Organise-toi de manière efficace

  • Définis les 3 objectifs prioritaires pour toi : ils te permettront d’atteindre tes objectifs ;
  • Planifie tes journées : crée-toi un planning hebdomadaire, en prévoyant de consacrer du temps pour toi (IMPÉRATIF). Cela te permettra de rythmer tes journées, de travailler sur les choses importantes et d’installer une routine vertueuse.

Consacre-toi à ton bien-être

  • Bois de l’eau régulièrement ! Parfois, on ne boit pas assez et ce n’est pas bon pour notre cerveau. Si tu fais partie de ces personnes qui ont du mal à s’hydrater même lorsqu’elles ont soif, alors note-le dans ton planning comme une tâche à effectuer 😉 ;
  • Essaye la méditation, le yoga ou à défaut, fais des exercices de respirations ou d’étirements au moins une fois par jour. Tu peux t’aider d’une application ou visionner des vidéos sur Youtube ;
  • Désactive (quand tu te concentres sur ta recherche d’emploi) ces notifications qui te bouffent du temps et de l’énergie pour rien ;
  • Ris ! Le rire est excellent pour le moral et tu peux en abuser 😆 ! N’hésite pas à visionner ces vidéos de petits chats sur Youtube qui nous font toujours hurler de rire ;
  • Consacre un peu de temps (même une demi-heure) à la lecture d’un bouquin ;
  • Fais une cure de vitamines ou compléments alimentaires : bien évidemment consulte ton médecin traitant ou demande l’avis d’un pharmacien au préalable. Assure-toi également d’avoir une hygiène alimentaire correcte.

Si tu souhaites réagir, ça se passe tout en bas 😜 !

7 réflexions au sujet de “#14 Peut-on faire un burn-out quand on est au chômage ?”

  1. Merci pour tes conseils ! Je suis actuellement en pleine recherche d’emploi et, même si j’essaie de rester positive, j’avoue que c’est parfois difficile. Les réponses négatives ou, au contraire, l’absence de réponses, le téléphone qui ne sonne pas… c’est stressant et frustrant. Il m’arrive aussi de me sentir fatiguée de lire les offres d’emploi tous les jours. Si je pouvais secouer les recruteurs pour qu’ils m’embauchent ! 😉 .

    J'aime

    1. Ravie que mon article t’ait plu 🙂
      Je comprends totalement ce que tu vis, car je suis déjà passée par cette phase de stress et de frustration. Heureusement, certaines actions m’ont permis de sortir la tête de l’eau :
      – dresser un bilan de ma recherche d’emploi ;
      – m’ouvrir à des postes en dehors de mon domaine de prédilection, mais qui correspondaient à mes compétences ;
      – me reposer, prendre du recul (très efficace !!).
      Tu recherches quel type de poste (si ce n’est pas indiscret 😬) ?
      En tout cas, je croise les doigts pour toi 🤞

      Aimé par 1 personne

      1. Hello ! C’est compliqué parce que je veux me reconvertir. J’ai de l’expérience en tant qu’assistante de direction, mais ce qui m’intéresse vraiment aujourd’hui, c’est le poste de rédactrice web. Et là-dedans, je n’ai pas d’expérience… Mais je postule quand-même sur les 2 postes…
        Merci pour tes encouragements 😉

        Aimé par 1 personne

      2. Rédactrice web, c’est super !! Pour avoir parcouru ton blog, je ne peux que t’encourager 💪. As-tu déjà regardé du côté des
        plateformes de rédaction web ?
        Échanger avec des réacteurs web sur LinkedIN, peut également être intéressant 😉.

        Aimé par 1 personne

      3. Merci Oly 😉
        J’aime tellement l’écriture que je veux y travailler ! Je me suis un peu renseignée sur les plateformes de rédaction mais, grâce à ta suggestion, je vais creuser davantage. Echanger avec des rédacteurs web sur LinkedIn, je n’y avais pas pensé, merci 😉 !

        Aimé par 1 personne

Répondre à Oly Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s